Programmation

Cette phase est essentielle. Elle permet de définir :
  • un projet adapté aux besoins réels ou supposés du futur utilisateur du bâtiment,  
  • d'estimer un budget pour la construction du projet,
  • de définir le cahier des charges de l'architecte en fonction des atouts et contraintes du site.
Avec les démarches de certification environnementale cette phase s'étoffe. Le recueil des besoins et attentes  s'élargit en touchant plus de parties prenantes, telles que les collectivités locales, ou l'exploitant du site. Le budget peut être pensé en coût global. Vous faites ainsi des arbitrages entre le coût de la construction et de son exploitation et maintenance futures, voire de l'évolutivité du projet dans le temps. L'analyse des contraintes et atouts du site se fait dans le cadre de l'analyse de site. Elle prend naturellement en compte des facteurs tels que l'accessibilité en transports, par exemple. La comparaison des modes constructifs peut se faire grâce à l'analyse de cycle de vie.
Sur la base de ces éléments et de votre politique environnementale en tant que maître d'ouvrage (ou de celle de l'utilisateur), vous opterez entre le respect d'une certification environnementale du bâtiment, et le déploiement des stratégies de suivi des performances énergétiques et/ou environnementales sous forme de commissionning. 
La répartition des missions tout au long de l'opération et dans le respect des délais et du budget est cruciale. Cette organisation s'anticipe et se définit dans le cadre d'un système de management, où chaque tâche est répertoriée, selon le timing, les acteurs impliqués ; et où l'on détermine également les modalités de suivi, de vérification et de correction éventuelle.