Morceau choisi : commun village

Tout d'abord le livre se dévore comme un roman, je l'ai donc  fini rapidement.

 

Il a l'avantage d'aborder les relations humaines au cœur du projet, tout en présentant les difficultés qui peuvent apparaître (au sein du groupe, avec l'architecte, les riverains, la commune/mairie) sans faire une liste exhaustive et rébarbative.

 

Il permet de mettre en avant des sujets qui font l'objet d'arbitrage (l'acoustique par exemple), et ultérieurement de regret (de "si on avait su" et" si c'était à refaire on ne referait pas comme ça") et de l'importance du passage de flambeau (visite du lieu par la nouvelle génération, nouveau montage avec les logements sociaux).


 

Il met en évidence des sujets de vie (naissance, jeunesse bruyante, vieillesse) et des nécessités d'adaptation constante du bâti et des usages (changement d'usage de la salle commune, création de l'extension, recloisonnement afin de proposer des espaces à certains pour des familles qui s'agrandissent, sur le volume dévolu à d'autre famille dont les jeunes quittent le nid), ainsi que les soucis d'exploitation (choix d'une nouvelle chaudière, locataire qui ne veulent pas payer pour la salle commune qu'ils n'utilisent pas). 

 

 

Il distille ainsi des thématiques auxquels chaque groupe sera amené à se confronter, par le biais d'exemples concrets tirés de retour d'expérience, et ce tout au long de la vie du projet, de sa conception, à son renouveau. 

Commentaires: 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.